Station du Faubourg

Brève histoire des systèmes de freinage

Brève histoire des systèmes de freinage

Les premières automobiles, dès 1851, disposaient de freins très rudimentaires, composés de patins, actionnés par un câble ou un volant. Il faut attendre 1884 et les premiers pneus pour que les freinages gagnent en efficacité mais nous sommes encore très loin d'un "bon" freinage. Le frein à tambour est apparu au début des années 1900 tandis qu'il a fallu patienter jusqu'en 1953 pour que les freins à disques fassent leur apparition. Enfin, les premiers disques de frein en carbone-céramique arriveront sur le marché en 2003.

Les voitures anciennes, avant le frein à tambour, disposaient de systèmes de freinage rudimentaires, souvent sur l'essieu arrière seul. Depuis le début du XXème siècle et avant la démocratisation du frein à disque, le frein à tambour demeurait le système de freinage le plus performant. De nos jours, ils sont encore utilisés mais exclusivement à l'arrière de certaines voitures.

Le frein à disque est le dispositif le plus couramment utilisé de nos jours.  De nombreuses évolutions ont eu lieu, comme la ventilation ou le nombre de pistons présents dans l'étrier pour augmenter la force du freinage, la matière des disques, qui peuvent être en carbone-céramique. On trouve des freins à disque à l'avant de la majorité des voitures et souvent également à l'arrière avec des disques généralement plus petits qu'à l'avant.